Comment une agence procède-t-elle pour estimer un bien immobilier ?

Partager sur :

Lors de la vente ou de la location, une estimation immobilière est une étape à ne pas minimiser, même si elle n'est pas obligatoire. Et sachez qu'une agence immobilière joue un rôle important dans cette démarche en fournissant des évaluations objectives et précises. Leur expertise repose sur une méthodologie rigoureuse et diversifiée pour déterminer la valeur d'un bien. Voici comment une telle structure procède pour estimer un bien immobilier.

L'analyse du marché immobilier local

La première étape de l'estimation immobilière à Alençon consiste à analyser le marché immobilier local. Les agents immobiliers recueillent des données sur les ventes récentes de biens similaires dans le quartier ou la ville. Cette analyse comparative de marché (ACM) permet de comprendre les tendances actuelles, les prix au mètre carré, sans omettre les facteurs influençant les prix comme l'offre et la demande. Les agents considèrent également les prévisions économiques locales, les taux d'intérêt et les projets de développement urbain qui pourraient affecter la valeur des biens dans la région.

La visite et l'évaluation du bien

La visite physique du bien immobilier est une étape fondamentale pour une estimation précise. Lors de cette visite, l'agent immobilier inspecte l'état général de l'habitation, son agencement et ses caractéristiques spécifiques comme la surface habitable, le nombre de pièces, la qualité des matériaux utilisés, ainsi que l'état des équipements (chauffage, plomberie, électricité, etc.). Les éléments extérieurs comme le jardin, la terrasse et le garage sont également pris en compte. L’agent note les éventuels travaux de rénovation nécessaires qui pourraient influencer la valeur du logement en question.

La prise en compte des facteurs environnementaux et locaux

Les facteurs environnementaux et locaux jouent un rôle significatif dans l’estimation d’un bien immobilier. L’agent immobilier évalue l’accessibilité du bien, la proximité des transports en commun, des écoles, des commerces et des services de santé. La qualité du quartier, la sécurité et les infrastructures environnantes sont aussi des éléments cruciaux. Les nuisances sonores, la pollution, et les risques naturels (inondations, glissements de terrain) sont également considérés car ils peuvent impacter négativement la valeur d’un bien immobilier.